Les spectacles


Entrevue avec Chloé Ste-Marie
Radio-Canada
Éric Robitaille
30 septembre 2017

Le FrenchFest, un festival francophone inclusif
Radio-Canada - Nord de l'Ontario
30 septembre 2017

Les brunchs spectacles du dimanche sont de retour
Le Courrier du Sud
14 septembre 2017

Martha Wainwright et Chloé Sainte-Marie au French Fest
Radio-Canada
Isabelle Fleury
28 août 2017

Paysage dépaysé
La Fabrique culturelle
15 août 2017

La musique du monde a gagné des adeptes grâce
Radio-Canada
Brigitte Dubé
13 août 2017

Fébrilité à Gaspé
Radio-Canada
Brigitte Dubé
9 août 2017

Un convoi de Téo Taxis pour le FMM de Gaspé
HuffPost Québec
Sarah-Émilie Nault
28 juillet 2017

Chloé Sainte-Marie interprète une chanson écrite par des élèves
Radio-Canada
28 avril 2017

La chanteuse Chloé Sainte-Marie se joint à Via Voce
Chambly Matin
Isabelle Bourassa
7 mars 2017

Revue de l'année 2016 - AOÛT
Le Placoteux
29 décembre 2016

La poésie comme souffle de vie
Le Droit
Valérie Lessard
7 décembre 2016

Gilles Carle, en écho aujourd'hui
Le Devoir
Odile Tremblay
1er décembre 2016

Au bout du monde...
Ici Radio-Canada
Joane Bérubé
26 novembre 2016

Chloé Sainte-Marie au Cap Bon-Ami
Le Pharillon
Jean-Philippe Thibault
25 novembre 2016

« Raconte-moi la terre »
L'Avantage gaspésien
Joël Charest
27 septembre 2016

Une expérience unique et un événement grandiose
Le Placoteux
Maurice Gagnon
23 août 2016

Intime et symphonique
LePlacoteux
Maxime Paradis
8 août 2016

Chloé Sainte-Marie au Kamouraska
InfoDimanche
6 août 2016

Rendez-vous intimes à l’Espace Félix-Leclerc
Journal de Québec
Yves Leclerc
26 mai 2016

Chloé Sainte-Marie deux soirs à l’Ange Vagabond
Accès laurentides
Valérie Maynard
17 mai 2016

Les Eurochestries
InfoDimanche
Andréanne Lebel
8 mai 2016

Une 4e date
LaNouvelle
Manon Toupin
16 février 2016

Chanter c'est migrer de ville en ville
LaNouvelle
Manon Toupin
18 janvier 2016

Le chœur Daveluy
LaNouvelle
Manon Toupin
12 janvier 2016

Une oeuvre complète, complexe et nécessaire
Lèche-Vitrine
Félicia Balzano
30 septembre 2015

Mille fois recommencer
Voir
Julie Ledoux
16 septembre 2015

Report du spectacle de Chloé Sainte-Marie
Le Courried Sud
2 septembre 2015

Livres en scène
La Presse
Marie-Christine Blais
28 août 2015

De Gainsbourg à Leblanc
Voir
Julie Ledoux
25 août 2015

« À la croisée des silences »
Le Courried Sud
Joanie Mailhot
21 août 2015

Thomas Hellman et Chloé Sainte-Marie au FIL 2015
Le Lien Multimédia
27 juin 2015

Première soirée réussie à l'Outaouais en fête
Le Droit
Avec La Presse Canadienne
24 juin 2015

Thomas Hellman et Chloé Sainte-Marie
Huffington Post
Mélissa Pelletier
16 juin 2015

Envoûtante et magistrale
La Presse
Caroline Rodgers
23 février 2015

Incandescente Chloé Sainte-Marie
L'Actualité
Tristan Malavoy-Racine
19 février 2015

Un spectacle magistral
Info-Culture
Marie-Josée Boucher
18 février 2015

Le feu sacré
Le Soleil
Geneviève Bouchard
17 février 2015

Une étoile sous les bouleaux
Le Devoir
Yves Bernard
13 février 2015

Chloé Sainte-Marie, Keith Kouna
Journal de Montréal
Catherine Chantal-Boivin
8 septembre 2014

Radio-Canada, Arts | Musique
Brigitte Dubé — Dimanche, 13 août 2017

La musique du monde a gagné des adeptes grâce au FMBM

Un spectacle du Festival Musique du bout du monde
Un spectacle du Festival Musique du bout du monde
Photo : courtoisie Ricochet Design

La renommée du Festival Musique du Bout du Monde (FMBM), qui se terminait dimanche à Gaspé, se consolide d'année en année, selon son directeur général Stéphane Brochu.

Un texte de Brigitte Dubé

Il mentionne que le public a pu développer le goût d’entendre de la musique du monde. C’était d’ailleurs l’objectif des gens qui ont créé le festival. « On se rend compte qu’après 14 ans, le FMBM a permis de fidéliser des amateurs de musique du monde », souligne-t-il.

« Cette année, ajoute-t-il, c’est la première fois en 14 ans où notre plus gros soir en achalandage provient d’un spectacle de musique du monde avec Tiken Jah Fakoly. »

Tiken Jah Fakoly
Tiken Jah Fakoly
Photo : courtoisie ricochet design

M. Brochu rappelle que l’objectif de ceux qui ont créé le festival était d’offrir une variété culturelle aux gens de la péninsule gaspésienne. « À entendre les gens, c’est de plus en plus un produit qui est souhaité et écouté », relève-t-il.

Au début, les gens questionnaient notre choix. On était plus bizarre, mais 14 ans plus tard, au contraire, on nous dit qu’on a eu une bonne idée.

Stéphane Brochu, directeur général du FMBM

Le public s’est présenté nombreux et enthousiaste aux spectacles de Grégory Charles jeudi, de Valaire vendredi et, bien entendu, de Tiken Jah Fakoly samedi soir, où l’atmosphère était survoltée.

Magie pour Chloé Ste-Marie

Par ailleurs, la magie a opéré pour le spectacle de Chloé Ste-Marie au lever du soleil au Cap-Bon-Ami. Elle se dit enchantée et privilégiée d’avoir vécu une telle expérience.

Le coucher de lune dans la brume, le ciel torturé comme Gilles Carle les aimait, les percées de soleil, le Cap-Bon-Ami éclairé et l’aigle à tête blanche! C’était magique!

Chloé Ste-Marie, auteure-compositrice-interprète

La brume, le soleil et le vent ont créé un décor magique pour Chloé Ste-Marie
La brume, le soleil et le vent ont créé un décor magique pour Chloé Ste-Marie.
Photo : courtoisie Roger St-Laurent

« La veille, on avait l’angoisse qu’il pleuve, ajoute-t-elle. On implorait tous les esprits qu’on connaissait! Tout le monde priait! »

C’était pas mal bien organisé par le gars des vues. Il y avait du Gilles Carle derrière ça, c’est sûr!

Chloé Ste-Marie, auteure-compositrice-interprète

Sept cents personnes se sont tirées du lit pour aller entendre l’auteure-compositrice-interprète.

Chloé Ste-Marie en spectacle au lever du Soleil au Cap-Bon-Ami
Chloé Ste-Marie en spectacle au lever du Soleil au Cap-Bon-Ami.
Photo : courtoisie Roger St-Laurent

Le spectacle a bien failli être annulé, confie Stéphane Brochu. « Jusqu’à 23 h samedi soir, on regardait sur les radars les masses nuageuses qui s’en venaient vers Gaspé, raconte-t-il. On a finalement décidé de plonger et on ne l’a pas regretté. »

Un produit d’appel touristique

Ce dernier souligne que ce spectacle est devenu un produit d’appel touristique.

« La moitié des 700 personnes qui ont assisté au spectacle au lever du soleil sont des touristes alors que 70 % du public sur la rue de la Reine provient de Gaspé », précise le directeur.

Il explique aussi que l’assistance est limitée à 700 personnes pour protéger l’intégrité du parc Forillon et assurer la vue, le confort et la sécurité des spectateurs.

« L’ambiance matinale est vraiment différente, relève-t-il. Les gens sont dans une démarche un peu plus spirituelle le matin. On a besoin d’espace. Notre bulle à 5 h du matin, on doit respecter ça. »

La rue de la Reine était bondée samedi
La rue de la Reine était bondée samedi.
Photo : courtoisie Roger St-Laurent

S'il n'en tient qu'à Chloé Ste-Marie, le FMBM aura une longue vie.

La gang du FMBM sont des fous géniaux! Ils ont de quoi être fiers. C’est un festival d’une grande envergure. Il y a un esprit ici qui ne passe pas ailleurs.

Chloé Ste-Marie, auteure-compositrice-interprète

L'impact positif des voitures électriques

Par ailleurs, le passage du convoi électrique Tesla avec l’homme d’affaires Alexandre Taillefer ainsi que les animateurs Philippe Fehmiu et Pénélope McQuade a eu un impact qui pourrait avoir des suites, selon M. Brochu.

Selon lui, des contacts avec des gens d’affaires gaspésiens se sont créés et pourraient bien générer des retombées dans l’avenir.

[Source]